Quel est le principe de l'intelligence économique?

Désormais, l'informatique devient un outil fondamental pour le développement de l'entreprise. La Business Intelligence (BI) est l'une des solutions informatiques efficaces pour augmenter les performances de l'entreprise en utilisant les données collectées. Appelée aussi business intelligence, elle regroupe tous les outils nécessaires à la transformation des données. Toutes les informations recueillies dicteront les décisions des administrateurs de l'entreprise.

Offrir une meilleure gestion des données

Le rôle de la Business Intelligence reste essentiel pour une entreprise qui souhaite analyser des données pour la prise de décision. Le traitement de ces données permet de trouver les meilleures solutions à un problème de croissance de l'entité. Par conséquent, les outils de Business Intelligence sont utilisés pour une meilleure analyse des données. Cela nécessite l'utilisation de différentes applications et de progiciels spéciaux pour collecter les données nécessaires. Ces données concernent tous les domaines de l'entreprise, comme la finance, le marketing, les ressources humaines… Les données de Business Intelligence regroupent toutes les données que le logiciel peut traiter : données financières, données ressources humaines, informations clients… L'objectif est l'utilisation efficace de ces informations par les décideurs.

Dans un premier temps, les données collectées sont des informations brutes. Ce système d'information décisionnel implique que ces dernières soient transformées en informations concrètes et compréhensibles. Les décideurs tirent ainsi des conclusions pour améliorer les stratégies de croissance du chiffre d'affaires de l'entité. De nombreux outils informatiques sont conçus à chaque étape de la chaîne décisionnelle. Il permet également de sécuriser l'accès aux données importantes de l'entreprise, car il nécessite un contrôle d'accès aux informations. A titre d'illustration, les données opérationnelles ne sont accessibles qu'aux responsables d'exploitation.

Comment fonctionne un système d'information pour la prise de décision

L'intelligence d'affaires est composée de quatre phases, à savoir la collecte, le stockage, la diffusion et l'exploitation. Par conséquent, la première étape consiste à collecter toutes les informations relatives à l'entreprise. Au cours de la vie d'une entreprise, une grande quantité d'informations est collectée auprès de différents secteurs. Grâce à l'expansion de la technologie informatique, l'entreprise pourra collecter ces données via l'outil Extract Transform Load. Outil qui permet le traitement de tout type de données (Excel, logiciel comptable, etc.). Une fois les données collectées, les informations sont classifiées. Avant de classer les données, il faut d'abord faire la classification. L'archive de ces informations structurées prend la forme d'un stockage connu sous le nom d'entrepôt de données, un outil pratique pour stocker toutes les données pertinentes de l'entreprise de manière ordonnée. Après archivage dans des entrepôts de données, les décideurs au sein de l'entreprise pourront exploiter les chiffres collectés. D'une part, ils montrent l'état de développement de chaque secteur et guideront les décisions et les solutions à adopter dans le futur. L'ensemble de ces étapes constitue le système d'information décisionnel.

Traiter les informations internes de l'entreprise

Le Big Data et la Business Intelligence sont deux moyens que les entreprises peuvent utiliser pour le traitement des données. Cependant, ils utilisent des techniques différentes. La différence réside d'abord dans le type de données qu'il traite. La Business Intelligence effectue une analyse de données structurées tandis que le Big Data traite toutes les informations structurées et non structurées. Par conséquent, les résultats sont limités, les données non structurées, telles que les données archivées sans format prédéfini, ne sont pas traitées par BI. L'arrivée du Big Data est favorisée par la multiplication des sources de données comme les réseaux sociaux. L'entreprise ne pourra plus se passer du Big Data. Les deux techniques diffèrent également dans le système de stockage des informations. Pour la BI, les informations sont stockées sur un seul serveur, l'entrepôt de données. Le Big Data, quant à lui, utilise un système de fichiers distribué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *