Combien valent vos campagnes?

Ce sont les métriques pour tous les canaux de marketing numérique, celle sur laquelle convergent toutes les autres métriques, celle qui compte le plus pour les spécialistes du marketing : le retour sur investissement.

Dans cet article, nous explorerons les mesures de loin et de près, en analysant le retour sur investissement sous ses trois facettes.

Qu'est-ce que le retour sur investissement ?

Un acronyme, d'abord : trois lettres qui signifient retour sur investissement, facilement retournables en italien avec retour sur investissement.

C'est l'indicateur qui mesure avec précision l'efficacité économique des campagnes, offrant des chiffres et des valeurs permettant de comparer la rentabilité de l'e-mail avec d'autres canaux de marketing numérique.

Le ROI répond à une question simple et en même temps essentielle pour les marketeurs qui adoptent une approche analytique des stratégies marketing : combien "gagnent" les campagnes par rapport aux coûts engagés pour les mettre en œuvre?

Considération générale : malgré l'explosion des nouvelles technologies numériques, l'e-mail est le canal qui continue de s'avérer le plus fiable. Pendant des années, le canal e-mail a fourni le meilleur retour sur investissement pour les entreprises et les spécialistes du marketing : Campaign Monitor estime que pour chaque dollar dépensé, le marketing par e-mail génère 38,

Actions pour améliorer le retour sur investissement

Le retour sur investissement est la dernière étape de l'entonnoir métrique, le niveau le plus profond.

A côté de cela, nous pouvons en mettre un autre, qui montre les opérations nécessaires pour améliorer chaque niveau de l'entonnoir ci-dessus :

Deliver Rate → Infrastructure Open Rate → Referrer, Subject, Header Click-through Rate → Structure, Images, Call-to-Action Conversion Rate → Deliverability, Feed Speed, Landing Page Effective ROI → Pertinence du contenu, Offre, Multicanal

Qu'est-ce que ça veut dire? Simplement que l'optimisation du retour sur investissement passe par l'amélioration de toutes les mesures nécessaires au retour sur investissement : de même qu'une seule faille dans l'un des niveaux que les composants entonnoir entraîne la dispersion des ressources et une détérioration du retour sur investissement.

Une image appropriée est celle du tube qui fuit : même si vos e-mails ont un potentiel de conversion extraordinaire (grâce, par exemple, aux offres à ne pas manquer et à la créativité qui tue), il y aura probablement un déficit de délivrabilité, c'est-à-dire la capacité de livraison aux boîtes de réception, affectent les métriques en aval, en raison de l'effet d'entraînement sur le retour sur investissement.

Un chemin d'optimisation pour chaque niveau, avec les actions relatives utiles pour améliorer toutes les métriques de l'entonnoir, que nous avons cartographié dans notre e-book dédié. Cela vous donnera une large perspective sur l'activité macro de la mesure.

Dans ce post, nous nous concentrons cependant sur les opérations qui agissent immédiatement à proximité du ROI : plus précisément, nous verrons certaines activités qui opèrent entre le taux de conversion et le retour sur investissement.

Soumissions de segments et de profils

Un meilleur rapport entre les emails envoyés et le retour sur investissement est obtenu grâce à une plus grande pertinence des communications pour les destinataires. Il ne suffit pas d'atteindre la boîte de réception de tous les destinataires avec des messages uniques et indistincts ; il est nécessaire de pouvoir impliquer les utilisateurs, en répondant à leurs intérêts, leurs habitudes, leurs besoins et leurs caractéristiques.

Comment? Grâce au profilage, qui transforme les données et informations des utilisateurs en communications pertinentes et personnalisées qui, selon une étude de Marketing Land, ont des taux de conversion 6 fois plus élevés et des taux de clics uniques 41 % plus élevés que les e-mails génériques.

prélèvements automatiques

Qu'est-ce que l'automatisation a à voir avec l'optimisation des taux de conversion et du retour sur investissement ? En termes simples, les workflows, c'est-à-dire les flux automatisés, déclenchent des e-mails de suivi cohérents avec le comportement du destinataire et donc plus pertinents et prêts à être convertis.

Il existe de nombreuses stratégies et outils qui peuvent être utilisés pour automatiser les campagnes et répondre à certaines actions des utilisateurs. Les e-mails automatisés peuvent être configurés pour répondre aux déclencheurs ou événements suivants :

Intégrer le canal SMS

Il peut sembler déplacé de parler de ROI multicanal, l'indicateur clé de performance utilisé pour suivre l'équilibre d'un canal donné. Mais on sait très bien que le monde numérique est fait de micro, micro conversions : de petits moments, parfois invisibles, de persuasion et de conviction du récepteur.

C'est là que le multicanal, combinant notamment le canal email et le canal SMS, permet de déclencher un processus de conversion pas à pas. Grâce aux workflows, tout est très simple : choisissez l'événement déclencheur, sélectionnez les messages, définissez le délai d'attente et le tour est joué.

Supprimer la publicité tierce de vos e-mails

Nous connaissons tous la publicité numérique, nous en faisons l'expérience au quotidien, en tant que vendeurs et consommateurs.

Dernièrement, un autre canal publicitaire numérique est en cours de consolidation : le courrier électronique. Il s'agit de la publicité par e-mail, qui consiste à héberger des bannières et des publicités de sociétés tierces dans votre e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *